creditconso5

Financement des travaux immobiliers grâce au prêt à la consommation

La catégorie des crédits sur les travaux immobiliers a changé à partir de juillet 2016. En effet, si auparavant ils étaient classés dans les prêts immobiliers, aujourd’hui, c’est un crédit de consommation comme un autre, sauf si le prêt fait l’objet d’une garantie.

Un montant conséquent pour un prêt à la consommation

En bénéficiant d’un crédit sur les travaux, il est possible de s’octroyer jusqu’à 100 000 euros de capital emprunté. Cependant, au-dessus de 75 000 euros, le prêt sera considéré comme un prêt immobilier. En dessous de ce plafond, la catégorie du prêt se classera dans les crédits de consommation sauf si le crédit est sujet à des conditions hypothécaires. Néanmoins, pour la plupart des Français, ce changement n’impactera pas ses habitudes. Cela parce que les emprunteurs qui ont sollicité une demande de prêt pour réaliser des travaux ont déjà souscrit à un crédit de consommation de moins de 75 000 euros. Et même si l’État prévoit la suppression du plafond de 75 000 euros pour les travaux et donc, le prêt immobilier sur les travaux.

Quelques inconvénients sur ce système

Un premier point négatif sur ce type de crédit est que les Français sont poussés à faire de plus en plus de crédit à la consommation. Mais également que c’est un type de prêt qui aura un taux d’intérêt plus conséquent par rapport à un prêt immobilier basique étant donné que la durée du remboursement sera amoindrie. Autres désavantages, c’est que le crédit ne peut pas être regroupé comme les autres types de crédit à la consommation si jamais il y a un besoin de rachat de crédit pour un paiement sur une seule mensualité. Mais aussi, le regroupement avec le prêt immobilier ne pourra pas se faire. Néanmoins, l’emprunteur aura plus de flexibilité et peut s’assurer lui-même les travaux à entreprendre.