Illustration : le Livret A de la Caisse d'Epargne et des Euros. Paris le 12/05/07. Jean-Christophe MARMARA / Le Figaro

Les livrets reconnus et réglementés qui existent en ce moment

Une épargne est un moyen qui permet à une personne de placer un dépôt de capital sur un compte financier et d’en être rémunérée. Dans ce cas, ce sont principalement les établissements bancaires qui fournissent des services d’épargne et vous faisant inscrire à des livrets en tout genre. Dans la plupart des cas, il existe deux grands types de livret, notamment, celui réglementé et celui qui est fiscalisé.

La particularité du livret réglementé

Pour faire court, un livret réglementé dispose des caractéristiques qui sont principalement définies par l’État. Dans ce cas, même si les établissements bancaires présentent des offres de livret réglementaire, ils n’ont pas le pouvoir de modification de ces caractéristiques. Pour un livret réglementé, dans ce cas, l’État définit le taux d’intérêt applicable sur le livret, c’est-à-dire qu’il définira le pourcentage qui sera appliqué pour la rémunération de votre capital. Il déterminera également le montant maximal du capital pouvant être épargné et qui ne peut pas être dépassé. Enfin, il définit les conditions qui permettent d’ouvrir un compte livret épargne. Le constat ces derniers temps, c’est que le livret réglementé tend à se déprécier étant donné que le taux d’intérêt défini par l’État devient de plus en plus faible.

Les types de livrets réglementés

Avant d’ouvrir un livret, il est toujours préférable de voir les conditions assignées par l’État comme mentionnées ci-dessus. Il faut aussi voir les différentes catégories de livret. En premier lieu, donc, on peut avoir le livret A. Malgré son accessibilité à n’importe qui et son plafond pouvant aller jusqu’à 22 950 euros, le livret A devient de moins en moins intéressant avec 0.50 % de taux d’intérêt depuis le 1er août 2016. Il y a aussi le livret de développement durable avec 0.75 % de taux d’intérêt et un plafond de 12 000 euros et le livret d’épargne populaire avec 1.25 % de taux d’intérêt pour 7 700 euros comme plafond. Mais le plus intéressant reste sans doute le plan épargne logement qui permet de gagner 1.5 % d’augmentation à travers le taux d’intérêt et une possibilité de déposer jusqu’à 61200 euros.