istock-lentreprise-epargne-calculette-reunion_5557747

Les modèles d’épargnes salariales qui peuvent être proposés

Au niveau d’une entreprise, il est possible de se constituer une épargne entre salariés et pour la collectivité. C’est le principe de l’épargne salariale. Dans ce cas, la constitution de l’épargne peut être effectuée par chaque employée avec un montant de capital défini. Ce type d’épargne ayant comme objectif de renforcer et d’agir comme service complémentaire pour la retraite de l’employé. Dans ce cas, c’est un compte bloqué que le salarié ne pourra jouir qu’à une certaine période.

Comment participer à ce type d’épargne ?

Rares sont les entreprises qui n’adoptent pas l’épargne salariale. En effet, en faisant participer les employés, on leur fait également connaître leurs intérêts et leurs bénéfices quant à la constitution de ce type d’épargne. Par ailleurs, la loi exige ce type de produit d’épargne dès lors que l’entreprise dispose de 50 employés et plus dans son organisation. Cependant, afin de garantir un volume de capital assez conséquent, l’épargne est bloquée durant une période de 5 ans, mais par dérogation, peut faire l’objet d’une demande spéciale si l’employé a besoin du capital pour des raisons express.

Les types d’épargne salariale

Il existe actuellement deux grands types d’épargne salariale. Le premier étant le PERCO ou Plan d’Épargne Retraite Collectif. Ce type d’épargne permet à chaque salarié de se constituer une épargne pour renflouer les caisses de sa retraite et d’avoir un complément. Dans ce cas, le montant qu’on leur versera peut provenir de l’intéressement, à raison de 20 % de la masse salariale, mais seulement si l’entreprise est en bonne santé. Il peut aussi provenir des cotisations, des participations, etc. Ici, le salarié ne percevra rien tant qu’il n’est pas à la retraite. Le deuxième type est le PEE ou Plan d’Épargne Entreprise. Dans ce cas, l’employé va établir une épargne de valeurs mobilières. La provenance des placements viendra des versements comme sur le PERCO.