Money, bank, fund.

Quelques points à connaître concernant les obligations

Une obligation est un placement qui peut rapporter tout autant que l’action. C’est un produit financier à moindre risque, mais dont il faut connaître les spécificités avant de se lancer dans un investissement du genre.

Une petite définition de ce qu’est une obligation

L’obligation est un produit financier se traduisant surtout par des investissements dans le mobilier. C’est donc, une créance qu’une personne s’octroie auprès d’un émetteur et se différencie de l’action étant donné que cette dernière est une représentation de capital dans un établissement ou sur un marché. De ce fait, en disposant d’une obligation, un investisseur se positionne comme un créancier auprès de l’État ou une autre organisation comme une société privée ou publique. Dans ce cas, lorsqu’une personne morale publique ou privée émet une obligation, c’est que cette dernière s’endette auprès de la personne qui achète les obligations. Il y aura donc une rémunération de la part du créancier sous forme d’intérêt et d’endettement de ce dernier.

Les atouts et inconvénients de ce système

Dans un premier temps, si on parle des points négatifs de l’obligation, c’est qu’il y a des risques de non-solvabilité de l’obligation. Ce risque de non-solvabilité est d’autant plus important lorsqu’il s’agit d’une dette au niveau de l’État qui peut avoir des difficultés à rembourser. Néanmoins, il y a la forme d’obligation qui peut subir un remboursement par anticipation dans le cas où il y a des risques de perte de valeur des obligations en cas de situation d’inflation. Par contre, l’obligation peut être bénéfique, toujours au niveau de l’État quand ce dernier et solvable. À cet égard, il est possible de prétendre à un remboursement à temps avec les intérêts escomptés. Dans ce cas précis, l’investisseur peut même prévoir à l’avance les revenus qu’il pourra gagner à échéance.