louer1

Louer pour une courte durée, un placement à la hauteur

Louer son bien immobilier est une source de revenus assurée. Mais louer sa maison ou son appartement juste pour une courte durée est une sorte de placement intéressant.

Un type de placement renommé

Le fait de louer un bien immobilier durant une courte durée devient très opté par les particuliers. En effet, il permet à la personne d’avoir une source de revenus surtout s’il y a toujours une succession de locataires pendant toute l’année. Il est possible que ces locataires ne restent que pour un weekend ou une semaine. Le succès de cette alternative vient du fait que les vacanciers préfèrent plutôt louer une maison au lieu de réserver à l’hôtel ou faire des campings. Etant donné que ces maisons sont déjà meublées, elles offrent plus de conforts avec des prix plus abordables. De plus, les passants se sentent plus chez eux dans une vraie maison.  Bien que ce genre de système ait déjà existé depuis longtemps, il est en train de se répandre vu l’intérêt qu’il offre au propriétaire.

L’ennui à ce propos

Le seul ennui pouvant nuire à ce processus est le fisc. En effet, le succès de l’hôtellerie chute depuis l’expansion de la location à courte durée. De ce fait, c’est l’Etat même qui cherche des solutions pour tenter de réduire le nombre de particuliers effectuant ce genre de placement. Ainsi, il instaure des techniques de fiscalité assez rudes. Il veut alors fixer deux possibilités sur l’impôt à payer en fonction des mobiliers et des revenus de la location. En effet, pour les propriétaires ayant un revenu de moins de 32 900€ sur la location et moins de 82 200€ avec une maison de classe luxueuse pour les touristes, ils bénéficient d’un abattement. Pourtant, ceux qui ont des revenus fonciers n’ont pas ces abattements. Seules les enquêtes et vérifications permettent de voir exactement les revenus et de recenser les biens de la maison à louer.